Chargement...
 

Contributions de Marcel JB Tardif

Image

La gestion intégrée par résultats

Concevoir et gérer autrement la performance dans l'Administration publique

Bachir Mazouz, Jean Leclerc et Marcel JB Tardif.

Dans le présent ouvrage, les auteurs préconisent un modèle de gestion de la performance de l’appareil par la prise en charge responsable du service au sein de l’Administration publique. Ce modèle se fonde sur l’atteinte de résultats probants. Il se veut donc, entre les mains des gestionnaires publics, un instrument managérial susceptible d’améliorer en continu la gouvernance globale des organisations publiques dont ils ont la charge.

Pour son développement, les auteurs ont tenté de répondre aux questions que se posent nombre de praticiens et de théoriciens du management dans la sphère publique : Qu’est-ce que la gestion par résultats (Results-based Management) ? Comment situer celle-ci par rapport à la réforme administrative menée par les gouvernements des pays de l’OCDE ? Comment peut-elle participer à la création d’indicateurs de mesure et de mécanismes d’évaluation de la performance des actions posées par les prestataires de services dans la sphère publique ? Quels effets et quelles incidences peut-elle avoir sur la performance des unités administratives, des ministères et des organismes publics, et ce, à l’avantage des pays concernés ? Quelles habiletés de gestion particulières requiert-elle de la part des gestionnaires publics ? Quelles transformations structurelles et quelles évolutions culturelles induit-elle au sein des organisations publiques ?

Cet ouvrage suggère des réponses à ces questions à l’aide du modèle proposé de gestion intégrée par résultats. Premier livre sur le sujet conçu et écrit en français, son objectif est l’amélioration de la gestion de la performance dans l’ensemble de la sphère publique.

Presses de l'Université du Québec



Image

Management des organisation publiques

2e édition, revue et corrigée Théorie et applications

Auteur: Denis Proulx, Ph.D., est professeur titulaire à l’École nationale d’administration publique de l’Université du Québec.

Collaborateurs: Claire Bogiaris, Thomas J. Boudreau, Guy Breton, Rodrigo Naranjo Galvez, Bachir Mazouz, Denis Proulx, Marcel J.B. Tardif


LE MANAGEMENT D’UNE ORGANISATION est intrinsèquement lié aux fonctions propres à la gestion, comme comprendre l’organisation, décider, diriger les individus qui y œuvrent, évaluer leur performance, reconnaître le type de structure qui convient le mieux, et contrôler ce qu’on y fait ainsi que comment on le fait. De plus, on attend du manager qu’il fasse preuve d’un certain leadership, qu’il travaille en équipe et que ses employés soient motivés, même si en pratique tout cela reste ambigu.
De plus, toutes ces questions doivent être traitées d’une façon particulière quand on les aborde en tenant compte des aspects politiques et des exigences administratives des organisations publiques. Le manager public doit quotidiennement agir dans le cadre de lois très précises et affronter les critiques du public, à la fois client et propriétaire du système. D’ailleurs, le citoyen est-il un client ou un usager par rapport à lui ? Quelle différence cela peut-il faire?
Cet ouvrage analyse les différents types de leadership, évalue les problèmes de communication et précise l’importance des contrôles. Il présente les théories traditionnelles de motivation, et aborde la question de la motivation au sein du service public. Il expose enfin des théories de management dans un contexte public et des réflexions sur des expériences concrètes pour aider le lecteur à mieux comprendre les enjeux du management public.


Presses de l'Université du Québec



Image

Ethique et gouvernance publique

sous la direction de: Yves Boisvert

Sous-titre: Principes, enjeux et défis Prix: 35.00 $ Parution: 24 mai 2011 ISBN: 978-2-89578-279-7

«Ce livre aborde les enjeux et les défis éthiques que rencontrent les organisations publiques contemporaines dans le cours normal de leur activité»

Éditions Liber



Image

Le métier de gestionnaire public à l'aube de la gestion par résultats

Nouveaux rôles - Nouvelles fonctions - Nouveaux profils

Sous la direction de Bachir Mazouz
Presses de l'Université du Québec
Collaborateurs


En ce début de XXIe siècle, être gestionnaire public c’est être aux commandes d’organisations au service du citoyen, d’abord, de la collectivité, de l’État, de l’entreprise, de la société et de l’économie d’un pays, ensuite. L’ère pendant laquelle le gestionnaire public se contentait d’un rôle de commis de l’État, aussi valorisant ce statut soit-il, est révolue ! Si nous admettons que la performance est dorénavant jaugée par les résultats d’une organisation, et ce, en nombre et en valeur, nous ne pourrons traiter utilement de l’évolution du métier de gestionnaire public sans aborder la nature des transformations qui affectent son rôle, ses fonctions et ses profils. Cet ouvrage nous aide à mieux cerner les mutations que les réformes administratives entreprises à l’échelle de tous les pays de l’OCDE ont introduites quant au métier de gestionnaire public. Par une analyse approfondie de la culture – valeurs, éthique, équité, transparence des décisions, responsabilité et imputabilité des agents publics –, de l’entrepreneurship – leadership, choix et actions stratégiques – et de l’action managériale – savoirs, habiletés, attitudes et compétences –, les auteurs tentent de mieux situer les débats sur la nécessaire et déterminante évolution du métier de gestionnaire public ainsi que sur l’obligation de développer des outils pédagogiques afin de mieux préparer la relève.

2008, 582 pages, D1577, ISBN 978-2-7605-1577-2

Presses de l'Université du Québec



Image

Les hommes et le management: des réponses à la crise

Mélanges en l'honneur de Sabine Urban

Auteur(s) : Michel Kalika - Editeur : Economica - 346 pages- Date de parution : 01/10/2009 - Résumé



À propos de la financiarisation de l'économie mondiale, Sabine Urban écrivait en 2005 : "Cette situation est économiquement et socialement intenable à terme". La cause est aujourd'hui entendue, la crise était prévisible et avait été prévue, mais par intérêt, myopie ou cécité sélective, par des comportements mimétiques et moutonniers, les responsables politiques et les managers n'avaient pas voulu voir la réalité ! La crise est complexe et multiforme et l'analyse de ses causes requiert des regards divers, comme le montrent les contributions de la première partie de cet ouvrage rédigé en hommage à Sabine Urban, Professeur à l'Ecole de Management Strasbourg : crise financière, économique, sociale, écologique, de valeurs (au sens non financier du terme)... ! Quelques bons indices boursiers ne régleront pas un problème de fond qui nécessite de remettre en cause fondamentalement les modèles dominants du management.
Des réponses à la crise sont dans les hommes et le management. C'est ce qui est proposé dans la seconde partie de l'ouvrage où des pistes sont définies pour innover et donc sortir de la crise. Il s'agit de changer nos cartes cognitives, de faire évoluer nos représentations